Optimisation hémodynamique individualisée par la mesure indirecte du quotient respiratoire en chirurgie majeure non cardiaque - Simplification des Soins chez les Patients Complexes - UR UPJV 7518 Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2021

Individualized hemodynamic optimization by indirect measurement of respiratory quotient in high risk [non-cardiac] surgery

Optimisation hémodynamique individualisée par la mesure indirecte du quotient respiratoire en chirurgie majeure non cardiaque

Résumé

Perioperative hemodynamic optimization is currently recommended in high-risk patients and/or undergoing high-risk surgery to decrease postoperative morbidity and mortality. In practice, it is difficult to identify the parameters of adequacy between arterial oxygen delivery (DO2) and oxygen consumption (VO2) that are clinically relevant to guide hemodynamic optimization. Noninvasive and indirect measurement of respiratory quotient (termed "Respiratory Exchange Ratio" (RER)) using analysis of expired and inspired gases from the anesthesia ventilator could be related to the development of anaerobic metabolism and patient's postoperative course. A first study demonstrated that indirect measurement of RER predicted postoperative complications and was associated with VO2 and the development of anaerobic metabolism in high-risk open surgery. A second study demonstrated the ability of indirect RER measurement to predict postoperative complications in laparoscopic surgery patients. A third study to validate the measurement of this index within a management algorithm by means of a prospective, multicenter, randomized, open-label, superiority trial including patients managed for high-risk non-cardiac surgery is being included. A final study showed that hemodynamic management based solely on optimization of cardiac output in the operating room was insufficient and that the duration of surgery, arterial hemoglobin, and arterial pH were essential factors of tissue hypoperfusion to be taken into account. These studies allow us to conclude that the indirect measurement of RER, which is a simple, easy, reproducible and non-invasive marker, could be integrated within a hemodynamic optimization approach in addition to the indices already known in patients managed for high-risk non-cardiac surgery
L'optimisation hémodynamique périopératoire est actuellement recommandée chez les patients à risque opératoire élevé et/ou opérés d'une chirurgie majeure afin de diminuer la morbidité et la mortalité postopératoires. En pratique, il est difficile d'identifier les paramètres d'adéquation entre le transport artériel en oxygène (TaO2) et la consommation en oxygène (VO2) qui sont cliniquement pertinents pour guider l'optimisation hémodynamique. La mesure indirecte et non invasive du quotient respiratoire (appelée "Respiratory Exchange Ratio" (RER)) au moyen de l'analyse des gaz expirés et inspirés du respirateur d'anesthésie pourrait être liée à l'apparition d'un métabolisme anaérobie et à l'évolution post-opératoire du patient. Une première étude a permis de démontrer que la mesure indirecte du RER permettait de prédire les complications post-opératoires et était associée à la VO2 et à l'apparition d'un métabolisme anaérobie en chirurgie majeure par voie ouverte. Une seconde étude a démontré la capacité de la mesure indirecte du RER à prédire les complications postopératoires chez les patients en chirurgie laparoscopique. Une troisième étude devant valider la mesure de cet indice au sein d'un algorithme de prise en charge au moyen d'un essai de supériorité, prospectif, multicentrique, randomisé, en ouvert incluant des patients pris en charge pour une chirurgie majeure non cardiaque est en cours d'inclusion. Un dernier travail a permis de montrer que la prise en charge hémodynamique basée uniquement sur l'optimisation du débit cardiaque au bloc opératoire était insuffisante et que la durée d'intervention, l'hémoglobine artériel et le pH artériel étaient des facteurs essentiels d'hypoperfusion tissulaire à prendre en compte. Ces études permettent de conclure que la mesure indirecte du RER qui est un marqueur simple, facile, reproductible et non invasive, pourrait être intégrée au sein d'une démarche d'optimisation hémodynamique en complément des indices déjà connus chez les patients pris en charge pour une chirurgie majeure non cardiaque
Fichier principal
Vignette du fichier
TheseBarStephane.pdf (3.36 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Version validée par le jury (STAR)

Dates et versions

tel-03986875 , version 1 (13-02-2023)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03986875 , version 1

Citer

Stéphane Bar. Optimisation hémodynamique individualisée par la mesure indirecte du quotient respiratoire en chirurgie majeure non cardiaque. Médecine humaine et pathologie. Université de Picardie Jules Verne, 2021. Français. ⟨NNT : 2021AMIE0086⟩. ⟨tel-03986875⟩
76 Consultations
234 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More