« Machiniste, c’est pas un métier d’homme, c’est un métier pour moi ! » - Université de Picardie Jules Verne Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2022

"Machinist is not a man's job, it's a job for me!"

« Machiniste, c’est pas un métier d’homme, c’est un métier pour moi ! »

Résumé

Drawing on both the sociology of gender and the sociology of professions, this article focuses on a profession that is still largely 'single-sex': machinists at the Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP). Although it was in 1961 that a woman became a bus driver for the first time in France, it was not until 1983, when the Roudy law on professional equality was passed, that the profession was officially opened to women within the Régie. However, even if the number of women is increasing, in 2018 women are still largely under-represented in the group's jobs traditionally associated with "qualities" that are considered masculine, such as drivers. During a survey carried out in 2013-2015, around twenty semi-structured interviews were conducted with some of these experienced female drivers, with the aim of analysing why and how they had entered this service profession, which is still not very mixed, and the methods and constraints of their day-to-day work - particularly in their relations with their male colleagues -, as well as their exposure to risks linked to the physical hardship of the work or to psychosocial constraints : stress linked to traffic conditions, dealing with physical and verbal aggressions from users, etc. -, or the difficulties they encountered in reconciling work and family life, due in particular to the variable and staggered working hours. These are some of the unpublished results of this survey that this article presents.
Mobilisant tant la sociologie du genre que celle des professions, cet article s'intéresse à un métier qui demeure encore largement « non mixte » : les machinistes à la RATP. Si c’est en 1961 que, pour la première fois en France, une femme devient conductrice de bus, il faut attendre 1983, année de promulgation de la loi Roudy sur l’égalité professionnelle, pour que le métier soit officiellement ouvert aux femmes au sein de la Régie. Pourtant, même si la féminisation progresse, en 2018, ces dernières demeurent largement sous-représentées dans les métiers du groupe traditionnellement associés à des « qualités » réputées masculines, comme ceux des « roulants ». Lors d’une enquête réalisée en 2013-2015, une vingtaine d’entretiens semi-directifs ont été menés avec quelques-unes de ces conductrices expérimentées, dans le but d’analyser pourquoi et comment elles étaient entrées dans ce métier de service encore très peu mixte, les modalités et contraintes de son exercice au quotidien – notamment dans leurs rapports avec leurs collègues masculins, mais aussi leur exposition à des risques professionnels liés à la pénibilité physique du travail ou à des contraintes psychosociales : stress lié aux conditions de circulation, gestion des agressions physiques et verbales de la part des usagers… –, ou encore les difficultés qu’elles rencontraient pour concilier activité professionnelle et vie familiale en raison notamment des horaires variables et décalés de travail. Ce sont quelques-uns des résultats inédits de cette enquête que l’article présente.
Fichier principal
Vignette du fichier
IC Article chauffeuses de bus.pdf (672.27 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03682215 , version 1 (30-05-2022)

Licence

Identifiants

  • HAL Id : hal-03682215 , version 1

Citer

Isabelle Charpentier. « Machiniste, c’est pas un métier d’homme, c’est un métier pour moi ! » : Être conductrice de bus à la RATP : rémanence, usages résistants et inversion des stéréotypes de genre dans un métier de service subordonné non mixte. Demaye-Simoni Patricia; Mutelet Valérie; Vasseur-Lambry Fanny. Explorer le champ lexical de l’égalité femme/homme – Déclinaisons pluridisciplinaires d’un même principe juridique, Artois Presses Université, pp.367-392, 2022, Explorer le champ lexical de l’égalité femme/homme – Déclinaisons pluridisciplinaires d’un même principe juridique, 978-2-84832-511-8. ⟨hal-03682215⟩
96 Consultations
82 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More