Socialisations, identités et résistances des romancières du Maghreb. Introduction - Université de Picardie Jules Verne Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2013

Socialisations, identities and resistance of Maghrebian women writers. An Introduction

Socialisations, identités et résistances des romancières du Maghreb. Introduction

Christine Detrez
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 897045
Abir Kréfa

Résumé

Financed by the Maison des sciences de l'homme (MSH) and the French Ministry of Foreign Affairs (MAE), within the framework of the Fonds de Solidarité Prioritaire France-Maghreb, entitled "Femmes, Maghreb, écritures" (Women, Maghreb, writing), the multidisciplinary project which gave rise to this collective work brought together sociologists, literary scholars and women writers from France and the three Maghreb countries. Launched in 2005, it started from a shared questioning of the gradual emergence and affirmation of a literature written by women in the literary spaces of the three Maghreb countries, and of the claim of this writing as a way of manifesting autonomy in the face of traditional gendered assignments. The aim was to study the production of contemporary women novelists, living and publishing in the three Maghreb countries concerned or in France - provided, in this latter case, that the authors, when they left their country of origin, generally to settle in France, had lived in their country of origin for a time (more than ten years). The studies of the novels and the in-depth semi-directive sociological interviews (carried out with about eighty women writers from the three countries) were mutually supportive, complementary, and questioning, in order to trace not only the trajectories and social properties of the women writers, but also the issues and effects of writing - whether on a regular or more occasional basis - in their daily lives and, more generally, their relationship to literary creation. One of the main objectives of our research was to highlight the biographical events that predispose to the birth of literary "vocations" and to analyse the various resources (cultural - inherited from family and/or acquired through school or through self-taught practices, cultivated dispositions... - economic, relational), the constraints of various types that weigh on them, as well as the categories of perception and the varied strategies that these "writers of intention", more or less established on one or both sides of the Mediterranean, implement, with varying degrees of success, in the face of the institutions that legitimise literary works (media and publishing) in France and/or in their countries of origin.
Financé par la Maison des sciences de l’homme (MSH) et le Ministère français des affaires étrangères (MAE), dans le cadre du Fonds de Solidarité Prioritaire France-Maghreb, intitulé « Femmes, Maghreb, écritures », le projet pluridisciplinaire qui a donné naissance au présent ouvrage collectif associait sociologues, littéraires et écrivaines de France et des trois pays du Maghreb. Lancé en 2005, il est parti d’une interrogation partagée sur l’émergence et l’affirmation progressives d’une littérature écrite par des femmes dans les espaces littéraires des trois pays du Maghreb, et sur la revendication de cette prise d’écriture comme façon de manifester une autonomie face aux assignations genrées traditionnelles. Il s’agissait d’étudier la production des romancières contemporaines, habitant et publiant dans les trois pays du Maghreb concernés ou en France – à condition dans ce dernier cas que les auteures, lorsqu’elles l’ont quitté, aient vécu un temps assez long (plus de dix ans) dans leurs pays d’origine respectifs. Les études des romans et les entretiens sociologiques semi-directifs approfondis (réalisés avec environ quatre-vingts romancières des trois pays) se répondaient, se complétaient, s’interrogeaient, afin de retracer non seulement les trajectoires et propriétés sociales des écrivaines, mais aussi les enjeux et les effets de la prise d’écriture – régulière ou plus occasionnelle – dans le quotidien de ces femmes et, plus généralement, leur rapport à la création littéraire. L’un des objectifs principaux de notre enquête visait à mettre en évidence des événements biographiques prédisposant à la naissance de « vocations » littéraires et à analyser les ressources diverses (culturelles – héritées familialement et/ou acquises par l’école ou dans des pratiques autodidactiques, dispositions cultivées… –, économiques, relationnelles…), les contraintes de différents types qui pèsent sur elles, ainsi que les catégories de perception, les stratégies variées que ces « écrivaines d’intention », plus ou moins consacrées de l’un ou des deux côtés de la Méditerranée, mettaient en œuvre, avec une fortune variable, face aux instances de légitimation des œuvres littéraires (médias et édition) en France et/ou dans leurs pays d’origine.
Fichier principal
Vignette du fichier
Introduction Socialisations, identités, résistances Charpentier Détrez Krefa.pdf (410.5 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03688735 , version 1 (05-06-2022)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification

Identifiants

  • HAL Id : hal-03688735 , version 1

Citer

Isabelle Charpentier, Christine Detrez, Abir Kréfa. Socialisations, identités et résistances des romancières du Maghreb. Introduction. Isabelle Charpentier; Christine Détrez; Abir Kréfa. Socialisations, identités et résistances des romancières du Maghreb. Avoir voix au chapitre, L'Harmattan, pp.11-26, 2013, coll. « Logiques sociales », série « Littérature & société », 978-2-343-00236-1. ⟨hal-03688735⟩
22 Consultations
50 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More