Femmes célibataires au Maroc et en Algérie - Université de Picardie Jules Verne Accéder directement au contenu
Autre Publication Scientifique Modern and Contemporary France Année : 2017

Single women in Morocco and Algeria

Femmes célibataires au Maroc et en Algérie

Résumé

The undeniable demographic and socio-cultural changes that contemporary Algerian and Moroccan societies are undergoing, to varying degrees, are leading to changes in the perception of women and in gender relations (urbanisation, increasing and prolonged schooling of girls, - relative - progression of female professional activity, increase in the average age of girls at marriage, - timid - appearance of female celibacy). However, if this last phenomenon, which is essentially urban, is increasing, it remains less frequent than male celibacy, and above all much less socially tolerated, due in particular to the issues related to the necessary preservation of female virginity before marriage. Indeed, beyond the prophetic speeches on 'modernity', the traditional criteria for evaluating the 'honesty' of young women, which crystallise around the imperative of virginity before marriage, are still very prevalent in North African countries. Thus, unmarried Maghrebi women, who are often - highly - educated and active, face various challenges and social and emotional difficulties: family reproaches for not being married and mothers, the complex search for accommodation, surveillance and suspicion from the neighbourhood regarding their "morality", etc. In spite of these obstacles, female sexuality outside/before marriage, whether or not it respects the integrity of the hymen, gradually emerges away from relatives and elders, always illegally and clandestinely, sometimes with shame and guilt. Transgressing legal and religious norms, this sexuality is not without risks: that of losing one's virginity before marriage and, as a result, not being able to marry afterwards, but also the infamous risk of pregnancy outside marriage. This risk seems particularly salient in view of the extremely precarious situation of single mothers in the Maghreb, especially the poorest ones, these "little maids" who are often minors, orphans and/or of rural origin, who have come to work in the city for very low wages. A growing number of sexually experienced young women then decide to resort to hymen repair operations in anticipation of a forthcoming marriage, at the risk of consolidating the patriarchal order. This interview deals with all these issues linked to female celibacy, chosen or suffered, in the contemporary Maghreb, with the links that this question has with that of virginity and, beyond that, with women's sexuality in societies where Islam is the state religion, through an original prism which is that of literature written by French-speaking Algerian and Moroccan women authors.
Les évolutions démographiques et socioculturelles indéniables que connaissent, à des degrés divers, les sociétés algérienne et marocaine contemporaines entraînent des transformations dans l’évolution de la perception des femmes et dans les rapports de genre. On pense ici par exemple à des phénomènes tels l’urbanisation, la scolarisation croissante et prolongée des filles, la progression – relative – de l’activité professionnelle féminine, mais aussi l’augmentation de l’âge moyen des filles au mariage et l’apparition – timide – du célibat féminin. Toutefois, ce dernier phénomène, essentiellement urbain, s’il progresse, demeure moindre, et surtout beaucoup moins toléré socialement que le célibat masculin, en raison notamment des enjeux liés à la nécessaire préservation de la virginité féminine avant l’union matrimoniale. En effet, au-delà des discours prophétiques sur la « modernité », les critères traditionnels d’évaluation de « l’honnêteté » des jeunes femmes, qui se cristallisent autour de cet impératif de la virginité avant l’alliance conjugale, sont actuellement encore très prégnants dans les pays du Maghreb. Ainsi, les Maghrébines célibataires, souvent – très – diplômées et actives, doivent-elles relever différents défis et connaissent des difficultés sociales et affectives diverses : reproches familiaux de ne pas être mariées et mères, quête complexe d’un logement, surveillance et soupçons du voisinage quant à leur « moralité », etc. Malgré ces obstacles, une sexualité féminine hors/avant le mariage, respectueuse ou non de l’intégrité de l’hymen, émerge progressivement à l’écart de la parenté et des aîné-e-s, dans l’illégalité et la clandestinité toujours, dans la honte et la culpabilité parfois. Transgressant les normes juridiques et religieuses, cette sexualité n’est toutefois pas sans risques : celui de perdre sa virginité avant le mariage et, par voie de conséquence, de ne pouvoir ensuite convoler, mais aussi celui, infamant, d’une grossesse hors mariage. Ce risque apparaît particulièrement saillant compte tenu de la situation extrêmement précaire des mères célibataires au Maghreb, notamment des plus pauvres, ces « petites bonnes » souvent mineures, orphelines et/ou d’origine rurale, venues travailler en ville pour des salaires très bas. Un nombre croissant de jeunes femmes sexuellement expérimentées décide alors de recourir à des opérations de réfection d’hymen en prévision d’un prochain mariage, au risque de consolider l’ordre patriarcal. Cet entretien traite de tous ces enjeux liés au célibat féminin, choisi ou subi, dans le Maghreb contemporain, des liens que cette question entretient avec celle de la virginité et, au-delà, de la sexualité des femmes dans des sociétés où l’islam est religion d’Etat, à travers un prisme original qui est celui de la littérature écrite par des auteures algériennes et marocaines d’expression française.
Fichier principal
Vignette du fichier
Entretien-Femmes_celibataires_au_Maroc_et_en_Algerie_IC.pdf (672.7 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03686939 , version 1 (02-06-2022)

Licence

Identifiants

  • HAL Id : hal-03686939 , version 1

Citer

Isabelle Charpentier. Femmes célibataires au Maroc et en Algérie : Enjeux, défis et pratiques littéraires des femmes - Entretien avec Isabelle Charpentier, sociologue. 2017, pp.1-7. ⟨hal-03686939⟩
46 Consultations
190 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More