Canetti lecteur de Cervantes, Gogol, Stendhal: formes de l'intertextualité dans l'oeuvre romanesque et autobiographique d'Elias Canetti - Université de Picardie Jules Verne Accéder directement au contenu
Thèse Année : 1997

Canetti as a Reader of Cervantes, Gogol, Stendhal: Forms of Intertextuality in Elias Canetti novel 'Audo-da-Fé' and his autobiography

Canetti lecteur de Cervantes, Gogol, Stendhal: formes de l'intertextualité dans l'oeuvre romanesque et autobiographique d'Elias Canetti

Résumé

The relationship between Auto-da-Fé and Don Quixote is based on the hero's appearence, his obsession with books and the resulting "blindness", both comic and tragic. Kien also inherited Don Quixote's age, sex and disposition. The same parallelism is to be found regarding the minor charaters (therese/dulcinea, fischerle/sancho) and on the pragmatical level ("setting out", chivalrous mission, mystification, insanity). There are too many similarities to simply allow us to treat auto-da-fe as a variation on the topos "reading leads to madness": it is an "aggravation" of Don Quixote, with numerous consequences for semantics and poetics. Gogol's imprint is less concerned with the textual form of Auto-da-Fé than with the symbolic structure which supports the "Comédie humaine of fools". The Gogolian universe suffers from pathological inconsistency and a distorted attitude towards death. The nexus money/survival/power, the central theme of dead souls, anticipated the "reality to be": the devaluation of humans, which functions in Gogol in a metaphoric form, is now concretized. Canetti picks up such Balzacian themes as the mythical million, the hidden crime, the "passions", and treats them with Gogolian irreality. Despite formal differences, the story of a life develops a "personal mythology" similar to that of Brulard. The role of history is rendered in a subjective form: what counts is its impact on the protagonist. The descriptions of family and the system of models and counter-models are also subjective. This Manicheism is part of an ideology that requires the full acceptance of one's past. Neither a confession nor a settling of scores, autobiography attempts to illuminate the essence of personality.
La relation entre Auto-da-fé et Don Quichotte se fonde sur un triple rappel : l'aspect du héros, son obsession livresque et l'"aveuglement" à la fois comique et tragique qui en résulte. Mais Kiens a d'autres points communs avec le chevalier (âge, sexe, tempérament). Le même parallélisme se retrouve chez les personnages secondaires et au niveau pragmatique. Ces concordances sont trop massives pour qu'on puisse ne voir dans Auto-da-fé qu'une variation du topos lire/délire : on a affaire a une aggravation directe du Quichotte, opération aux enjeux sémantiques et poétologiques considérables. L'empreinte de Gogol concerne moins les structures textuelles d'auto-da-fé que l'appareil symbolique ("mythe") qui fonde la "Comédie humaine de la folie". L'univers Gogolien souffre d'une inconsistance pathologique et d'un rapport perverti a la mort. La conjonction argent/survie/puissance, au premier plan des Âmes mortes, préfigure la "réalité de l'avenir". La dévaluation de l'humain, qui était chez Gogol une métaphore caricaturale, s'est concrétisée. Canetti reprend les grands thèmes balzaciens (million mythique, crime cache, passions) et leur imprime la marque de l'irréalite gogolienne. Malgré des divergences formelles de taille, son autobiographie déploie une "mythologie personnelle" proche de celle du Brûlard. Le rôle de l'Histoire est rendu sous forme romanesque et subjective : il s'agit d'en montrer l'effet sur l'individu. Subjectivité aussi dans la division de l'univers familial en "bons" et en "méchants" et dans le système des modèles et contre-modèles. Ce manichéisme relève d'une idéologie qui commande d'assumer jusqu'au bout son passe. Ni confession ni règlement de comptes, l'autobiographie ne vise qu'à mettre a jour le noyau dur de la personnalité : projet faussement rétrograde, car typiquement "égotiste" et sans illusion d'émancipation et d'autocréation.
Fichier non déposé

Dates et versions

tel-03628803 , version 1 (03-04-2022)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03628803 , version 1

Citer

Christine Meyer. Canetti lecteur de Cervantes, Gogol, Stendhal: formes de l'intertextualité dans l'oeuvre romanesque et autobiographique d'Elias Canetti. Littératures. Sorbonne Nouvelle - Paris 3, 1997. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03628803⟩

Collections

U-PICARDIE CERCLL
35 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More